Accueil Accueil Cours Cours Horaires Horaires Tribal Tribal Galerie Galerie Contact Contact Blog Blog Danse Orientale Danse Tribale Fusions

Article dans Rue89

Remerciements :  Les photographes : Christopher Héry / Sylvain Caro / Mucahit Ozer et... Sandrine Gaultier / Michelle Chaboche / Eliane Brouste / Vanessa de Kepper / Laurence Dufort / Florent Urbina / Anna Perez / Ludovic Salorne / Cahouète
(Extrait)

Danse orientale tribale : Hello Kitty, passe ton chemin

Loin,    très    loin    des    puristes    :    les    cours    orientés    tribal    ascendant amazones. Leur « prof-gourou », Angélique Julia, reconnait elle-même que   ce   cours   attire   plutôt   un   public   «   underground   ;   des   graphistes, dessinatrices et des gens dans le développement personnel ». Et   on   la   croit   volontiers   :   armées   de   sagattes   –   petites   percussions   de mains   –,   on   les   imagine   bien   avancer   en   rang   pour   combattre   des orques. Parmi   ses   inconditionnelles,   Elizabeth   Guillot,   graphiste   à   la   recherche d’un emploi, a découvert la danse orientale tribale dans un festival :             «   J’ai   eu   un   vrai   coup   de   cœur   pour   les   costumes,   la   gestuelle   et   le charisme dégagé par les danseurs. » Après 3 ans de pratique, elle en tire un bilan positif :         « Cela m’a appris à avoir plus confiance en moi. On se sent plus jolie, on apprend la maîtrise du corps et c’est plus sportif que ça en a l’air. »
Article de Malika Ouaddah du 14/11/2014 Danses de la Nuit des Temps V, le spectacle est désormais disponible en VOD Haute Définition Spectacle entier Spectacle entier Clips individuels Clips individuels
Danse Orientale Danse Tribale Fusions
Accueil Accueil Cours Cours Horaires Horaires Tribal Tribal Galerie Galerie Contact Contact Blog Blog

Article dans Rue89

Remerciements :  Les photographes : Christopher Héry / Sylvain Caro / Mucahit Ozer et... Sandrine Gaultier / Michelle Chaboche / Eliane Brouste / Vanessa de Kepper / Laurence Dufort / Florent Urbina / Anna Perez / Ludovic Salorne / Cahouète
(Extrait)

Danse orientale tribale : Hello Kitty, passe ton chemin

Loin, très loin des puristes : les cours orientés tribal ascendant amazones. Leur « prof-gourou », Angélique Julia, reconnait elle-même que ce cours attire plutôt un public « underground ; des graphistes, dessinatrices et des gens dans le développement personnel ». Et on la croit volontiers : armées de sagattes – petites percussions de mains –, on les imagine bien avancer en rang pour combattre des orques. Parmi ses inconditionnelles, Elizabeth Guillot, graphiste à la recherche d’un emploi, a découvert la danse orientale tribale dans un festival :     « J’ai eu un vrai coup de cœur pour les costumes, la gestuelle et le charisme dégagé par les danseurs. » Après 3 ans de pratique, elle en tire un bilan positif :     « Cela m’a appris à avoir plus confiance en moi. On se sent plus jolie, on apprend la maîtrise du corps et c’est plus sportif que ça en a l’air. »
Article de Malika Ouaddah du 14/11/2014